Le succès d’une équipe de l’hôpital Saint-Antoine

Première autotransfusion de globules rouges obtenus à partir de cellules souches  Abonné

Publié le 08/09/2011
Des chercheurs ont mis en culture des cellules souches hématopoïétiques d’un volontaire et obtenu des globules rouges (GR) après expansion/maturation à l’aide de facteurs de croissance. Ces GR ont ensuite été réinjectés chez le volontaire. Les résultats montrent que la durée de vie et le taux de survie des cellules cultivées sont similaires aux hématies classiques.
La meilleure source de production d’hématies demeure les cellules dérivées du sang de cordon

La meilleure source de production d’hématies demeure les cellules dérivées du sang de cordon

UN JOUR, les patients ayant besoin d’une transfusion sanguine deviendront peut-être leurs propres donneurs. Les résultats de l’étude menée par Luc Douay (directeur de recherche de l’unité « Prolifération et différenciation des cellules souches », unité mixte de recherche Inserm UPMC, hôpital Saint-Antoine) représentent un espoir sensible dans le contexte actuel, où les besoins en sang ne cessent de croître mais pas le nombre des donneurs et où les problèmes de sécurité des produits transfusés se posent (risque d’infection lié aux nouveaux virus émergents par exemple).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte