Traumatismes mineurs des articulations

Premier diclofénac en spray dédié au conseil officinal  Abonné

Publié le 06/12/2010
Les petits traumatismes de la vie quotidienne sont potentiellement source de douleur et de handicap transitoire. Dans 71 % des cas, ils justifient le recours au conseil officinal en vue d’un soulagement rapide et durable. Le pharmacien dispose maintenant d’un produit qui associe la praticité d’un spray à la molécule la plus utilisée sur le marché des anti-inflammatoires.

LE DICLOFÉNAC représente 73 % des ventes sur le marché des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) où la voie locale est largement majoritaire (78 % du marché) avec la présentation du gel en tube dosé à 1 % de diclofénac. Dans ce contexte, l’arrivée de la nouvelle présentation Tevalgiespray, qui possède une double exclusivité liée à sa forme galénique en solution pour pulvérisation cutanée, d’une part, et à sa concentration à 4 % de diclofénac, la plus forte sur le marché, d’autre part, devrait logiquement créer l’événement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte