Alcoolo-dépendance

Premier bilan pour le baclofène  Abonné

Publié le 26/03/2015

EN MARS 2014, le baclofène était autorisé dans le traitement de l’alcoolo-dépendance par l’Agence nationale de sécurité sanitaire et des produits de santé (ANSM), via une Recommandation Temporaire d’Utilisation (RTU). Un an plus tard, le rapport bénéfice-risque du traitement semble plutôt positif, selon un bilan mené sur les six premiers mois de RTU.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte