Une mesure simple, la fréquence cardiaque

Prédire le risque de mort subite  Abonné

Publié le 11/05/2009
Le stress avant l'effort augmente la fréquence cardiaque

Le stress avant l'effort augmente la fréquence cardiaque
Crédit photo : S. toubon

Une équipe INSERM vient de montrer qu’une augmentation excessive de la fréquence cardiaque au cours d’un stress léger est associée à un risque de mort subite. Les chercheurs se sont servi des données d’une cohorte de policiers de

la préfecture de Paris suivis pendant vingt-trois ans. Un déséquilibre du système nerveux autonome serait en cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte