Contraception des mineures

Pour un accès anonyme et gratuit  Abonné

Publié le 23/05/2011
Garantir un accès anonyme et gratuit à la contraception pour toutes les mineures, c’est la principale recommandation du rapport de la députée UMP des Ardennes, Bérangère Poletti, afin de réduire le nombre d’IVG dans cette population.

« Il est paradoxal que, en France, les mineures puissent accéder gratuitement et anonymement à la contraception d’urgence et à l’IVG, mais pas à la contraception classique », pointe Bérengère Poletti. Dans son rapport sur la contraception des mineures, la députée propose donc de permettre un accès anonyme et gratuit à la contraception pour toutes les jeunes filles, afin de réduire le nombre d’interruptions annuelles de grossesses adolescentes, qui a atteint près de 14 500 en 2007.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte