Sécheresse intime et sexualité

Pour que le désir dure à la ménopause  Abonné

Publié le 23/03/2015
La sécheresse intime est généralement liée à des fluctuations hormonales. Elle demeure un problème sous estimé et un sujet tabou chez les femmes en (péri)ménopause. Une enquête IFOP/ Bayer Healthcare permet de mieux cerner son impact sur la vie sexuelle des Françaises de 40 à 65 ans.

L’ENTRÉE en ménopause peut être comparée à la puberté car il s’agit d’une même rupture d’équilibre, du passage d’un état familier à un autre, inconnu et anxiogène. Cependant les adolescentes ont le sentiment d’aller vers plus d’autonomie, de liberté et d’expériences, alors que les femmes en périménopause redoutent d’être confrontées à moins de séduction, de beauté et de vitalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte