Pour le bon usage des somnifères  Abonné

Publié le 11/07/2013

La HAS (Haute Autorité de santé) a récemment publié des documents visant à limiter la prescription systématique d’hypnotiques chez les sujets âgés. En effet, les insomnies véritables ne concerneraient que 10 à 20 % des plaintes relatives au sommeil et dans plus d’un cas sur deux, les somnifères ne seraient pas indiqués. Le pharmacien est entièrement intégré à cette démarche des autorités sanitaires pour un meilleur usage des somnifères, et doit sensibiliser les patients âgés aux effets indésirables liés à la prise de ces médicaments (chutes, perte d’équilibre).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte