Risques sanitaires liés à la baignade

Piscines, chimie et bactéries  Abonné

Publié le 14/06/2010

ON LA RECONNAÎTRAIT entre mille, la fragrance que dégagent les piscines est caractéristique. Javel et odeurs corporelles s’y mêlent dans une tiède vapeur. Elle agace le nez, colle à la peau longtemps, mais elle est le prix à payer pour une baignade sans risque. C’est ce que vous pensiez ? Eh bien, détrompez-vous ! Certes, les hypochlorites et autres dérivés du brome et de l’ozone n’ont plus à faire la preuve de leurs pouvoirs bactéricide et virucide, mais ils ne sont pas sans danger.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte