Déremboursements, suspension d’AMM, procès…

Pilules : le grand malaise  Abonné

Publié le 04/02/2013
Tandis que la ministre de la Santé a annoncé le déremboursement des pilules de 3e génération, l’Agence du médicament vient de demander le retrait du marché de Diane 35 et de ses génériques. Une nouvelle décision qui jette un peu plus le trouble sur les contraceptifs oraux et qui provoque surprise, réserve et inquiétude aussi bien chez les professionnels de santé que chez les femmes.
David T. Wong

David T. Wong

L’AGENCE nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a tranché : Diane 35 et ses génériques seront retirés du marché. Leurs autorisations de mise sur le marché (AMM) vont être suspendues dans un délai de trois mois. Passée cette période « toute prescription et toute délivrance seront interdites et l’ensemble des lots présents sur le marché sera retiré », prévient l’ANSM.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte