Risque d’infections bactériennes

Piercings en plastique plutôt qu’en métal  Abonné

Publié le 20/01/2011

Selon une étude autrichienne sur les piercings de la langue, le risque d’infections bactériennes serait plus élevé s’ils sont métalliques plutôt qu’en plastique. L’équipe d’Ines Kapferer vient de montrer que les concentrations bactériennes sur les bijoux étaient plus élevées pour ceux en acier et en titane par rapport à ceux en plastique. Soixante-huit femmes et 12 hommes âgés de 23 ans en moyenne ont participé à l’étude. Leurs clous et anneaux ont été mis en culture avec des clous stériles de 4 matières différentes, inox, titane et 2 formes de plastique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte