Peu de cas de mésusage  Abonné

Publié le 23/07/2010

Sept mois après le lancement d’alli, l’AFSSAPS indique que le rapport bénéfice risque du médicament n’est pas remis en cause. L’agence note cependant un taux de mésusage de l’ordre 17 %, lié à l’existence de contre-indications ou au non-respect de l’indication (IMC inférieur à 28 kg par mètre carré). Au laboratoire GSK Santé grand public, Martine Frey relève que dans seulement 3 % des cas, l’IMC était inférieur à 25 kg par mètre carré. « Ce qui montre que les pharmaciens ont plutôt bien fait leur travail », souligne la directrice marketing et médicale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte