Parkinson : des résultats inespérés grâce à un anticancéreux

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 20/10/2015

Un médicament indiqué dans la leucémie, Tasigna (nilotinib) de Novartis, a permis à un malade de Parkinson de marcher à nouveau et à trois autres de retrouver l’usage de la parole. « C’est la première fois qu’une thérapie semble inverser à un degré plus ou moins grand selon l’avancement de la maladie, le déclin cognitif et les capacités motrices des patients souffrant de ces troubles neurodégénératifs », indique le Dr Fernando Pagan, professeur adjoint de neurologie à l’hôpital universitaire Georgetown, de Washington, où s’est tenu l’essai clinique de phase 1.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)