Ostéodensitométrie : comment, pourquoi, pour qui ?  Abonné

Publié le 19/05/2014

- La détermination de la densité minérale osseuse (DMO) à un double intérêt : fournir un diagnostic, assorti d’une estimation de la probabilité de futures fractures chez un individu donné et fournir une valeur de départ permettant éventuellement de suivre l’évolution du patient.

- La technique actuellement validée est basée sur l’absorptiométrie biphotonique (utilisant deux niveaux d’énergie de photons X), mettant en œuvre soit l’interposition de filtres soit des tensions variables appliquées au tube générateur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte