Polyarthrite rhumatoïde

Orencia disponible aussi en sous-cutané  Abonné

Publié le 07/04/2014
Les rhumatologues l’attendaient. C’est une corde supplémentaire à leur arc pour traiter les patients en première ligne de traitement biologique et une alternative en cas d’échappement ou d’effets secondaires avec un anti-TNF alpha.

LE NOMBRE de personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde est imprécis en France : entre 400 000 et 600 000. Mais certaines souffrent de formes bénignes sans déformations articulaires, alors que d’autres présentent des lésions articulaires multiples progressant très rapidement par poussées inflammatoires, des nodules sous la peau et même des atteintes oculaires, pulmonaires ou cardio-vasculaires parfois graves. En partant des données de la CNAMTS de 2011, près de 240 000 personnes seraient actuellement atteintes de PR grave évolutive.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte