Troubles de la fertilité chez l’homme

Optimiser les chances de procréation par le recours à la micronutrition  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 02/07/2015
Environ 15 % des couples en âge de procréer consultent pour infertilité. Un trouble qui se révèle d’origine féminine dans 33 % des cas, d’origine masculine dans 20 % des cas et d’origine mixte dans 39 % des cas. Longtemps ignorée, l’évaluation de la santé reproductive de l’homme reste encore aujourd’hui trop souvent négligée.

SI LA PRISE en charge de l’infertilité s’est longtemps focalisée sur l’âge tardif de la femme, on sait aujourd’hui que l’horloge biologique tourne aussi pour les hommes. La concentration en spermatozoïdes dans le sperme diminue au fur et à mesure des années, mais l’âge n’est pas le seul facteur en cause. L’origine masculine de l’infertilité est presque toujours marquée par une anomalie du spermogramme ou des dysfonctions sexuelles. Malgré une recherche étiologique approfondie, 25 % des causes d’infertilité masculine restent d’origine inconnue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte