Les enjeux d’une coloscopie totale

Optimiser la qualité de la préparation colique  Abonné

Publié le 23/09/2013
Près de 1,3 million de coloscopies ont été réalisées en France en 2011. La coloscopie totale reste l’examen de référence permettant l’exploration morphologique du côlon et du rectum à visée diagnostique et thérapeutique. La réussite de cette technique dépend de la qualité de la préparation colique et de nombreux facteurs dont le patient doit être informé.

« LES QUATRE FONDAMENTAUX à respecter pour éviter l’échec d’une coloscopie sont une bonne préparation colique, la réalisation d’une coloscopie complète, une technique de retrait correcte et une reconnaissance des lésions difficiles qui peuvent passer inaperçues (adénomes plans, cancers de novo, lésions festonnées sessiles), rappelle en préambule le Pr Stanislas Chaussade, de l’hôpital Cochin à Paris. Le taux de détection des adénomes dépend également de la performance de l’appareil, surtout quand les polypes sont de petite taille, et de l’expérience de l’endoscopiste. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte