Multaq

Nouvelles recommandations  Abonné

Publié le 18/07/2011

DANS UN COURRIER d’information adressé aux professionnels de santé, et dans l’attente de données complémentaires, l’AFSSAPS recommande aux médecins de considérer le risque cardio-vasculaire mais aussi hépatique avant toute prescription de Multaq (dronédarone), et aux pharmaciens de poursuivre la délivrance du médicament. L’agence a été informée de la survenue d’événements cardio-vasculaires sévères justifiant l’arrêt d’un essai clinique en cours sur ce médicament.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2853