Des CD4 et CD8 spécifiques multifonctionnelles

Nouveau vaccin anti-VIH testé chez la souris  Abonné

Publié le 19/11/2009
L’évaluation expérimentale, par des Californiens, de différents schémas vaccinaux avec un vecteur lentiviral (LV) spécifique de la protéine Gag et dirigé contre les cellules dendritiques suscite un nouvel espoir. L’administration d’un tel vaccin à des souris génère la production de cellules CD4+ et CD8+ Gag à la fois spécifiques et, surtout, multifonctionnelles, mais elle permet aussi d’obtenir la sécrétion de cellules T reconnaissant une plus grande variété d’épitopes Gag, par comparaison avec une stratégie utilisant l’adénovirus (1).
Des résultats expérimentaux encourageants

Des résultats expérimentaux encourageants
Crédit photo : S Toubon

LES CELLULES DENDRITIQUES (DC) sont les cellules présentatrices d’antigène les plus puissantes pour la promotion et le maintien des réponses immunes des cellules T et constituent, de ce fait, une cible de choix dans le développement de vaccins contre le VIH. Des Américains ont synthétisé un LV ciblant les DC, la spécificité DC de ce vecteur viral ayant été obtenue en enveloppant le LV dans une glycoprotéine dérivée du virus Sindbis spécifique de la protéine de surface DC-SIGN (ou CD209).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte