Le monde aujourd'hui

Non à l'écriture dite inclusive  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 27/11/2017
Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, ont répondu brièvement, vivement et instantanément à la proposition de diverses associations féministes d'adopter l'écriture inclusive. C'est un non que l'on espère définitif.

On nous reprochera peut-être de traiter un sujet déjà enterré, mais il faut toujours craindre la résurrection des mauvaises idées. L'enthousiasme féministe, respectable et même admirable sur tous les plans, ne doit pas conduire la société française à une erreur historique. Qu'est-ce que l'écriture inclusive ? C'est une méthode consistant à inclure le féminin dans le langage, en toute circonstance, de manière à contribuer à l'égalité des sexes. On écrira par exemple : l'association des maires.esses de France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte