Un plaidoyer de l’Académie de médecine

Ne plus sous-estimer les dangers du cannabis  Abonné

Publié le 31/03/2014
Le cannabis est encore trop souvent considéré comme une drogue récréative par les Français, qui en ignorent la gravité des effets. Pour l’Académie de médecine, il est urgent d’inverser la tendance, en informant mieux sur les méfaits de cette drogue et en prenant des mesures plus strictes pour en limiter la consommation.

« LES FRANÇAIS, enfants comme parents, pensent à tort que le fait de consommer du cannabis n’est pas grave, et il existe une sous-information sur les conséquences à court, moyen et long terme de cette drogue qui est loin d’être douce », alerte Richard Delorme (pédopsychiatrie, hôpital Robert-Debré, Paris). Pourtant, l’usage répété du cannabis est loin d’être anodin : il perturbe les fonctions cognitives, en particulier chez les jeunes, à l’âge des acquisitions scolaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte