Cystite du sujet âgé

Ne pas différer les antibiotiques  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 07/03/2019
Une étude rétrospective britannique montre qu’un traitement antibiotique différé ou l’absence de traitement dans la cystite augmente le risque de sepsis et la mortalité toute cause confondue par rapport à un traitement immédiat chez les sujets âgés de plus de 65 ans.

Dans un contexte d’antibiorésistance galopante, entre traitement empirique ou traitement différé selon l’ECBU, que vaut-il mieux faire pour les cystites du sujet âgé ?

Des chercheurs britanniques apportent dans le « British Medical Journal » de nouveaux éléments de réponse à l’aide d’une étude rétrospective sur une cohorte anglaise de 157 264 patients âgés de plus de 65 ans ayant consulté pour une infection urinaire basse entre novembre 2007 et juin 2015.

Contexte d'antibiorésistance

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte