Surveillance en vie réelle

NACO versus AVK : pas d’augmentation du risque  Abonné

Publié le 07/07/2014

Dans le cadre du plan d’actions de l’Agence du médicament pour la surveillance des nouveaux anticoagulants oraux (NACO), deux études épidémiologiques en vie réelle sur les premiers mois de commercialisation viennent d’être publiées. Conclusion : pas de sur-risque à l’utilisation des NACO plutôt que des AVK, en prescription initiale ou lors d’un changement de traitement en faveur d’un NACO.

Deux études rassurantes

Deux études rassurantes
Crédit photo : MediaforMedical

LES NOUVEAUX anticoagulants oraux (NACO) ou anticoagulants oraux directs (AOD) sont une nouvelle famille de médicaments, disponibles en France depuis l’été 2012. « Ils sont très importants dans l’arsenal thérapeutique, ils sauvent des vies, mais de par leur nature, ils présentent un certain nombre d’effets indésirables, et notamment un risque hémorragique. C’est pourquoi ils nécessitent un suivi étroit de la part de l’ANSM », explique François Hébert, directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte