Mortalité : le poids de l’obésité sous-estimé

Par
Christophe Micas -
Publié le 06/01/2016

Crédit photo : Phanie

Nombre d’études mesurant le risque de décès lié au surpoids et à l’obésité ne reposent que sur une seule mesure de l’indice de masse corporelle (IMC). Et celles-ci ne font généralement pas de distinction parmi les personnes qui ont un poids normal, entre celles dont le poids a toujours été stable et celles qui étaient avant en surpoids ou obèses. Du coup, la plupart de ces études sous-estiment l’impact du surpoids et de l’obésité, analyse dans les « PNAS » (« Proceedings of the National Academy of Sciences ») Andrew Stokes, professeur assistant de santé publique à l’université de Boston.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)