Monsieur Thierry H., 43 ans  Abonné

Publié le 25/04/2016

Le contexte

Monsieur H. est suivi pour asthme depuis une dizaine d’années. Son traitement de fond est complété par d’éventuelles administrations d’un bronchodilatateur à la demande en cas d’exacerbation (en l’occurrence du salbutamol = Airomir). Ayant constaté la présence de quelques petits « placards » blanchâtres dans sa bouche, il a consulté le médecin. Diagnostic évident : mycose buccale.

Seretide, un traitement continu de l’asthme, associe un corticoïde (fluticasone) et un bronchodilatateur bêta-2-mimétique d’action prolongée (salmétérol).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte