Une explication aux difficultés de sevrage

Moindre disponibilité de récepteurs cérébraux chez les fumeurs  Abonné

Publié le 23/05/2011
Un lien avec la satisfaction tirée de la cigarette

Un lien avec la satisfaction tirée de la cigarette
Crédit photo : S TOUBON

On soupçonne le récepteur opioïde de type mu (MOR) d’être un acteur de la médiation du circuit de la récompense dans l’accoutumance à la nicotine. Des Américains apportent des précisions sur la fonction de ce polymorphisme au moyen d’une étude par tomographie à émission de positons chez des fumeurs. L’imagerie montre une réduction des sites de liaison du récepteur mu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte