Recommandations pour les hépatites virales B et C

Mieux dépister… mais pas de traitement pour tous  Abonné

Publié le 26/05/2014
Les premières recommandations françaises sur la prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B (VHB) ou de l’hépatite C (VHC) mettent l’accent sur le dépistage. Le traitement de l’hépatite C n’est pour l’heure recommandé qu’aux patients ayant une fibrose.
Les experts souhaitent que le dépistage soit plus systématiquement proposé aux hommes de 18 à 60...

Les experts souhaitent que le dépistage soit plus systématiquement proposé aux hommes de 18 à 60...
Crédit photo : bsip

ACCÉLÉRER la lutte contre une « épidémie silencieuse » mais qui est responsable 4 000 décès chaque année et qui touche 500 000 personnes en France. C’est pour répondre à cette injonction qu’à la demande de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, des experts ont élaboré les premières recommandations sur la prise en charge des hépatites virales sous la direction du Pr Daniel Dhumeaux (CHU Henri Mondor, Créteil) et sous l’égide de l’ANRS (France Recherche Nord&sud Sida-hiv hépatites) et l’AFEF (Association française pour l’étude du foie).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte