Deux nouveaux outils complémentaires et autonomes

Mieux contrôler son psoriasis

Publié le 15/12/2014
Article réservé aux abonnés
En France, 8 % des personnes déclarent souffrir de psoriasis. Près de la moitié des patients ne suivent pas correctement les traitements. Pour les accompagner dans la gestion quotidienne de leur maladie, Leo Pharma met à leur disposition les services QualityCare comprenant un site Internet et l’application mobile MonPso.

MÊME SI la prescription du médecin est claire et explicite, de nombreux facteurs conduisent le patient à ne pas suivre les recommandations et les conseils du praticien. Ses croyances sur la maladie (fantasme de la guérison spontanée, déni), ses représentations et ses inquiétudes sur les traitements (corticophobie, risque de pénétration des crèmes, risque de s’habituer…) peuvent le démotiver et l’empêchent de se responsabiliser et de prendre en main sa maladie. « Pour améliorer l’observance, il faut mieux l’informer et l’impliquer davantage dans les décisions thérapeutiques, établir un plan d’action personnalisé et favoriser les échanges avec le médecin en dehors des consultations », constate Jean-François Stalder, dermatologue au CHU de Nantes.

Le site www.psoriasis-qualitycare.fr, conçu avec la participation des dermatologues et l’Association France Psoriasis, a pour vocation d’apporter au malade et à ses proches des informations concrètes, éthiques, vérifiées et mises à jour, et de donner de la maladie une vision plus réelle et moins réductrice. Cet apport de connaissances permet de gommer les idées reçues et les malentendus pour que le malade se sente mieux compris et mieux entouré. Le site propose plus de 70 articles validés scientifiquement et organisés autour de 16 thématiques. Il permet d’obtenir rapidement les réponses souhaitées sur les sujets d’intérêt, de télécharger gratuitement un magazine personnalisé et de recevoir des articles et des conseils par e-mail.

L’application MonPso est un véritable carnet de bord interactif, et un outil d’auto-évaluation et de suivi pour le patient. Il lui offre la possibilité de prendre des clichés de ses plaques et de suivre leur évolution dans le temps, d’identifier les facteurs déclenchants des poussées, de déterminer les raisons qui ont conduit à l’oubli du traitement, de préparer sa nouvelle consultation. Le patient peut également réaliser un rapport consultable sur la période souhaitée, il peut l’envoyer par e-mail à son médecin pour dialoguer davantage avec lui et lui faire part de ses difficultés à suivre son traitement. « Pour le médecin, cette application offre un prolongement de la consultation, elle lui permet d’améliorer la qualité du service rendu à son patient, d’être davantage à son écoute et de mesurer ses progrès afin qu’il reste motivé », témoigne le dermatologue. L’application est téléchargeable gratuitement sur l’App Store et Google Play.

D’après une conférence de presse de Leo Pharma.
CHRISTINE NICOLET

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3140