Maladie d’Alzheimer

Mieux comprendre  Abonné

Publié le 16/11/2015
Le CHU de Montpellier mène une étude en lien avec l’hôpital de la Washington University à Saint-Louis, Missouri.

Mesurer in vivo la production et la dégradation des protéines pathologiques dans les maladies neurodégénératives, c’est tout l’objet de l’étude menée par le Dr Audrey Gabelle, neurologue au CHU de Montpellier.

Greffée à un protocole établi par l’hôpital de la Washington University de Saint-Louis dans le Missouri, l’étude compare, chez des patients atteints de la maladie d’Alzheimer et des patients indemnes, les différences de production et de dégradation de plusieurs centaines de protéines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte