L’odeur masculine antalgique chez la souris

Mâle contre mal ?  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 09/05/2014
Un nouvel argument pour la parité dans les labos

Un nouvel argument pour la parité dans les labos
Crédit photo : S. Toubon

VOILA un biais expérimental qu’on n’avait pas encore envisagé. Le sexe de l’expérimentateur aurait une influence sur le comportement des animaux de laboratoire, et, donc, sur les résultats des études menées. Plus précisément, l’odeur des scientifiques hommes - leurs aisselles - stresse les souris et les rats au point d’améliorer leur résistance à la douleur. Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont laissé un T-shirt porté par un homme (ou une femme) toute une nuit dans le laboratoire juste après avoir piqué des souris avec une substance inflammatoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte