Dix ans de contraception permanente...

Mais la France reste sur ses gardes  Abonné

Publié le 14/06/2011
La loi du 4 juillet 2001 a légalisé la contraception définitive. Dix ans après, la France reste l’un des pays les plus réticents à l’envisager. Chercheurs, médecins et associatifs se sont réunis, lors d’une conférence de presse, pour tenter d’analyser cette particularité nationale et promouvoir la possibilité d’un choix éclairé parmi toutes les méthodes contraceptives.
Les médecins ne parlent pas assez de contraception définitive avec leurs patients

Les médecins ne parlent pas assez de contraception définitive avec leurs patients
Crédit photo : phanie

LA CONTRACEPTION permanente est la première méthode de régulation des naissances pratiquée dans le monde. Selon les chiffres de l’ONU, cités par la directrice de recherche à l’INSERM Nathalie Bajos, 19 % des femmes y recourent, de préférence au stérilet (14 %) ou à la pilule (9 %). Elles sont même 26 % en Amérique latine à la choisir et 23 % en Asie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte