Questions sur ordonnance

M. Lucien J., 52 ans  Abonné

Publié le 05/11/2012
Depuis trois jours, M. J., sportif, actif, en bonne santé jusqu’alors, souffre d’une névralgie du trijumeau à l’origine d’un véritable calvaire. Il présente deux à trois crises chaque jour, d’une fulgurance extrême : la douleur, discontinue, unilatérale, irradie l’aile du nez et la joue en partant de la lèvre supérieure. Il la décrit comme une « électrocution » par des salves paroxystiques durant plusieurs minutes : il ne peut alors plus parler et son visage se tord de douleur. Sa femme, visiblement marquée par ce que vit son mari, vient chercher le traitement tout juste prescrit par un neurologue.

Quels sont les principes actifs ?

Le traitement d’une crise d’algie vasculaire de la face repose sur l’injection de sumatriptan (Imiject, réglementation des médicaments d’exception). Il s’administre par voie sous-cutanée, sans excéder deux injections/jour (mais certains patients peuvent faire jusqu’à 8 crises quotidiennes !). Une alternative parfois efficace demeure l’inhalation d’oxygène pur à raison de 10 litres à 15 l/min pendant dix à quinze minutes : la douleur est alors arrêtée en moins de 15 minutes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte