Zoom sur…

Lynparza  Abonné

Publié le 07/05/2018
Nouveau médicament dans le cancer de l’ovaire actif par voie orale, l’olaparib est un nouvel et puissant inhibiteur des PARP.
Lynparza

Lynparza

La classe pharmacologique

L’olaparib est un nouvel et puissant inhibiteur des PARP (Poly ADP Ribose Polymérases), des enzymes indispensables à la réparation des cassures simple brin de l’ADN. Cette inhibition aboutit à des cassures double brin de l’ADN dans les cellules en réplication. Les cellules normales réalisent la réparation grâce à des gènes BRCA-1 et BRCA-2 fonctionnels, alors que dans les cellules tumorales ne possédant pas de tels gènes fonctionnels, la réparation est impossible et ces dernières meurent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte