Contraception d’urgence

L’usage s’est généralisé en dix ans  Abonné

Publié le 09/07/2012

L’USAGE de la contraception d’urgence s’est généralisé en l’espace de dix ans en France. Aujourd’hui, plus de 40 % des jeunes femmes l’ont utilisée au moins une fois, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Plus de deux jeunes femmes (âgées de 15 à 24 ans) sur cinq ont déclaré en 2010 avoir utilisé un contraceptif d’urgence pour éviter une grossesse non désirée après un rapport sexuel non ou mal protégé. En 2000, elles n’étaient qu’une sur sept.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte