Baisse d'acuité visuelle chez les sujets jeunes

Lucentis efficace dans des maladies rétiniennes rares  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 13/07/2017
Plusieurs étiologies peuvent se compliquer de néovascularisation choroïdienne. Elles ne bénéficiaient jusqu'alors d'aucun traitement satisfaisant. Les résultats d'une étude récente ont démontré l'efficacité de Lucentis pour une baisse visuelle autre que secondaire à une myopie forte et à la DMLA.
lucentis

lucentis
Crédit photo : phanie

La néovascularisation choroïdienne (NVC) correspond au développement de néovaisseaux dans l’espace sous-rétinien. Il se produit une hypoxie tissulaire qui provoque la prolifération du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) impliqué dans la croissance de vaisseaux anormaux (angiogenèse) endommageant la rétine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte