À l’origine : un « récepteur orphelin »  Abonné

Publié le 01/09/2011

Le récepteur aux œstrogènes a été le premier récepteur aux stéroïdes à apparaître au cours de l’évolution.

De manière un peu surprenante, au tout début de son histoire, il ne liait encore aucun ligand (il ne sera activé par l’estradiol que bien plus tard) et était donc ce qu’il est convenu d’appeler un « récepteur orphelin ». Il existe, notamment, chez un mollusque contemporain, l’aplysia, sans y jouer de rôle connu.

Remarquons au passage que les œstrogènes ne sont pas nécessaires à la reproduction sexuée dans certaines espèces.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte