Communication sur un défibrillateur

L’Ordre annule sa sanction contre une consœur  Abonné

Publié le 27/06/2011
En mars 2010, une consœur d’Argentan, dans l’Orne, écopait d’un avertissement pour faute professionnelle en chambre de discipline, pour avoir répondu aux questions d’un journaliste de la presse locale. La titulaire a fait appel de cette décision et obtenu gain de cause : le Conseil national de l’Ordre vient de l’annuler.
L’article qui avait mis le feu aux poudres

L’article qui avait mis le feu aux poudres
Crédit photo : dr

APRÈS DEUX ANNÉES de procédure, la pharmacienne Christine Genin-Cossin, installée à Argentan et portant les couleurs de l’enseigne Viadys (groupe PHR), est enfin lavée des accusations de communication prohibée, sollicitation de clientèle et publicité déguisée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte