Cancer du sein

L’obésité, impliquée dans la résistance au traitement  Abonné

Par
Dr Véronique Nguyen -
Publié le 26/03/2018
L’obésité pourrait expliquer l’inefficacité des inhibiteurs de l’angiogenèse dans le traitement du cancer du sein, selon des chercheurs, via la production de facteurs inflammatoires et pro-angiogéniques. L’IMC permettrait de personnaliser le traitement par anti-VEGF avec l’ajout de molécules telles que les inhibiteurs de l’IL-6 ou du FGF 2 dont la metformine.
imc cancer sein

imc cancer sein
Crédit photo : PHANIE

« Nos résultats cliniques et pré-cliniques montrent que l’obésité alimente la résistance au traitement anti-VEGF (anti-facteur de croissance de l’endothélium vasculaire) dans le cancer du sein, et ceci via la production de plusieurs facteurs inflammatoires et pro-angiogéniques selon le sous-type de cancer », explique le Dr Joao Incio, chercheur au Massachusetts General Hospital et principal auteur de l’étude publiée dans la revue « Science Translational Medicine ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte