Coronarien stable

L’ivabradine favoriserait la collatéralité  Abonné

Publié le 27/01/2014

Le développement d’une circulation coronaire collatérale chez le patient coronarien stable constitue non seulement une protection contre l’ischémie mais permet aussi de limiter la taille de la zone nécrosée en cas de syndrome coronaire aigu. Développer cette circulation constituerait donc un élément important pour améliorer la prise en charge des patients coronariens stables. Cela souligne l’intérêt des résultats avec l’ivabradine récemment publiés dans la revue Heart.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte