Traitement de la sciatique

L’IRM avant infiltration ne se justifie pas  Abonné

Publié le 19/12/2011

En cas de sciatique, il n’est pas nécessaire de réaliser en routine une IRM chez les patients qui doivent avoir une infiltration épidurale de cortisone dans le rachis lombaire, à visée antalgique. L’étude menée chez 132 personnes, dont la moitié a eu une IRM préalablement au traitement, montre que l’imagerie n’aide pas significativement à la prise de décision, et que les résultats sur le plan du soulagement ne sont pas meilleurs (Steven Cohen, université Johns Hopkins). « L’usage non discriminant d’une imagerie coûteuse n’est donc pas indiqué », concluent les auteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte