L’éviction alimentaire sérieusement remise en question

L’introduction précoce de la cacahuète réduit le risque d’allergie  Abonné

Publié le 05/03/2015
Une étude publiée dans le « New England Journal of Medicine » montre que la consommation régulière de cacahuète chez des nourrissons atopiques, dès 4 mois et avant 11 mois, réduit à plus de 80 % le risque à l’âge de 5 ans de développer une allergie à l’arachide. Ces résultats ébranlent les certitudes en allergologie, puisque le seul traitement disponible aujourd’hui repose sur l’éviction totale.

POURQUOI le risque d’allergie à l’arachide est-il dix fois plus important chez les enfants juifs vivant au Royaume-Uni que chez ceux de même origine ethnique vivant en Israël ? C’est ce constat troublant tiré quelques années auparavant qui a poussé l’équipe de George Du Toit et Gideon Lack, du King’s College London, à tester une hypothèse audacieuse dans un essai contrôlé chez 640 enfants atopiques (essai LEAP), avec le soutien des National Institutes of Health (NIH) américains.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte