Les données à quatre ans concernant Cervarix

L’intérêt réaffirmé de la vaccination HPV  Abonné

Publié le 27/02/2012
Dans le climat actuel de méfiance du public vis-à-vis des vaccinations, le Pr Roman Rouzier (hôpital Tenon, Paris) note que les données d’efficacité et de tolérance à quatre ans de Cervarix sont rassurantes.

EN OCTOBRE dernier, le Haut Conseil de la santé publique a recommandé de poursuivre la vaccination antipapillomavirus (HPV) dans la population ciblée – sans préférence pour l’un des deux vaccins disponibles – et plaidé pour une généralisation rapide du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus. En France, on est encore loin du taux de couverture vaccinale requis pour une prévention efficace des lésions précancéreuses et cancéreuses du cancer du col : entre 20,3 % et 36 % pour les trois doses contre 80 % ou plus dans des pays qui vaccinent en milieu scolaire comme l’Australie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte