Patients âgés à haut risque ischémique

L'intérêt d'une anticoagulation par le rivaroxaban  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 12/09/2019
Selon les résultats de l'étude SAFIR, la prescription de rivaroxaban (Xarelto) est associée à une diminution significative du risque d'AVC ischémique chez des patients très âgés atteints de fibrillation atriale, et présente un meilleur profil de sécurité que les antivitamines K.

La fibrillation atriale (FA) est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent. Selon les données de la HAS, 70 % des malades qui en sont atteints ont plus de 75 ans et elle augmente avec l'âge pour atteindre 10 % au-delà de 80 ans et 17 % au-delà.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte