Pneumonies bactériennes

L’intérêt des corticoïdes confirmé chez les patients hospitalisés  Abonné

Publié le 23/02/2015
Une étude publiée dans le « JAMA » montre qu’une corticothérapie associée à l’antibiothérapie améliore le pronostic des pneumonies communautaires graves. Ces résultats sont dans la droite ligne d’une grande étude publiée fin janvier dans le « Lancet », portant sur des formes de sévérité variable. En cette période hivernale de pic infectieux, les bénéfices potentiels de la corticothérapie pourraient induire un changement dans la pratique clinique sans attendre de nouvelles recommandations.

MALGRÉ UNE NOTORIÉTÉ universelle et vieille de plus d’un demi-siècle, les corticoïdes continuent de créer l’événement. Suite à la publication de deux récents essais randomisés et contrôlés, l’un suisse dans le « Lancet » (n=785) et l’autre espagnol dans le « JAMA » portant sur des formes plus graves (n=120), une place de choix pourrait être accordée à ces anti-inflammatoires, sous forme de cure courte, comme traitement adjuvant de l’antibiothérapie dans les pneumopathies bactériennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte