Coordination et qualité des soins

L’intérêt croissant des réseaux de cancérologie  Abonné

Publié le 08/07/2010
Importance du traitement de la douleur, volonté d’aider ses patients au mieux, travail sur des référentiels de prise en charge… Pour toutes ces raisons, des officinaux et des hospitaliers rejoignent les réseaux de cancérologie qui réunissent établissements et professionnels de santé dans un même esprit : améliorer la coordination et la qualité des soins.

ONCOLOR pour la région Lorraine, Onco Pays de la Loire, Poitou-Charentes… L’Hexagone est aujourd’hui quadrillé : chaque région a son réseau, grâce à l’obligation qui émane du Plan cancer. La couverture du territoire est effective depuis la fin de 2006. « Nous travaillions sur l’encadrement de la chimiothérapie à domicile : gestion des infuseurs, chimiothérapie orale…, explique le Dr Claire Morin, médecin coordonnateur du réseau régional de cancérologie Onco Poitou-Charentes. Notre réseau compte sept pharmaciens qui viennent participer à notre réflexion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte