Neurobiologie

L’insomnie, tueuse de neurones  Abonné

Par
Publié le 24/03/2014

ON SAVAIT déjà que le sommeil était nécessaire à la reconstitution des réserves et au bon équilibre des métabolismes. Mais de là à penser que la veille prolongée était délétère pour nos structures neuronales, il y avait un pas… Un pas franchi allégrement par les chercheurs de l’École de médecine de l’université de Pennsylvanie. Leurs travaux, publiés par le « Journal of neuroscience », montrent en effet pour la première fois que le manque de sommeil peut conduire à une perte de cellules du cerveau. Comment les neurobiologistes sont-ils parvenus à cette conclusion ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte