Calvitie et risque coronarien

L’infarctus du chauve  Abonné

Publié le 08/04/2013

VOUS connaissez déjà l’infarctus du myocarde, l’infarctus mésentérique et l’infarctus cérébral ? Mais savez-vous qu’existe aussi l’infarctus du chauve ? Bon, n’allez pas imaginer la contraction spastique d’une curieuse artère sous-cranienne brusquement rafraîchie par l’absence de couverture capillaire… Non, non, car l’infarctus du chauve tient plus de l’abus de langage que de la description clinique. Nous sommes plutôt en fait sur le terrain de jeu des épidémiologistes qui jonglent avec les notions de risques, d’occurrence et d’écart type.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte