L’incertitude épidémiologique  Abonné

Publié le 23/10/2014

Le virus Ebola cache, près de quarante ans après sa découverte, bien des mystères. L’un des plus préoccupants reste peut-être celui de ses modalités de transmission et de son potentiel de mutation. Certains spécialistes suggèrent en effet qu’il ne peut être exclu qu’il mute à la faveur de son taux actuel de réplication et de dissémination, considérablement accru (le nombre de sujets infectés double tous les 20 à 30 jours), et puisse finir par se transmettre par… voie aérienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte