Docétaxel

L'INCa suspecte des « susceptibilités individuelles »  Abonné

Par
Publié le 11/05/2017
L’institut national du cancer (INCa) vient de rendre publique l'analyse clinique des cas de décès survenus chez des patients traités par le docétaxel. En tout, 187 cas de colites ou de chocs septiques ont été rapportés, dont 47 ont conduit à un décès, soit un décès pour 10 000 patients exposés au docétaxel. Parmi ceux-ci, 16 cas concernaient un traitement adjuvant ou néoadjuvant de cancer du sein. La survenue précoce des signes cliniques pousse l'INCa à envisager l'existence de facteurs de susceptibilités individuels.

Le nombre de décès relevé par l'enquête de pharmacovigilance, originellement estimé à 48, a été ramené à 47 après que l'INCa a découvert qu'un cas avait fait l'objet de deux notifications. L'ANSM précise que le nombre de cas « graves » déclarés rapportés au nombre estimé de patients exposés a augmenté au cours de deux périodes : une première période en 2010 puis récemment de 2015 à 2016. L'agence n'avance toutefois aucune explication à cette augmentation.

Des complications dès la première cure

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte