La technologie au secours du diesel

L’impact sanitaire doit être relativisé  Abonné

Publié le 14/01/2013
Selon un rapport présenté ce mardi à l’Académie de médecine par le pneumologue Michel Aubier (Bichat), les impacts sanitaires des moteurs Diesel, compte tenu de l’évolution des technologies, doivent être relativisés au regard de la pollution liée aux transports dans sa globalité.
Des moteurs équipés aujourd’hui de filtres à particules

Des moteurs équipés aujourd’hui de filtres à particules
Crédit photo : AFP

SI CERTAINS EFFETS, comme la potentialisation des allergies respiratoires, « sont indéniables », de nombreuses interrogations demeurent pour d’autres, tels que l’impact sur la mortalité, le cancer du poumon ou les accidents cardiovasculaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte