Une nouvelle voie d'activation mise en évidence

Lien entre obésité et cancer du foie  Abonné

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 08/11/2018
L’identification d’une nouvelle voie de signalisation montre que les patients obèses ayant développé un carcinome hépatocellulaire (CHC) ne passent pas nécessairement par la case stéatopathie non-alcoolique (NASH)/cirrhose, contrairement à ce qui était admis jusque-là. Ces travaux, menés par une équipe australienne, font l’objet d’une publication dans « Cell » (1).
schéma

schéma
Crédit photo : Avec la permission de CELL

Une étude australienne a mis à jour deux voies pathogéniques distinctes conduisant au carcinome hépatocellulaire chez les patients obèses, apportant un nouvel éclairage sur le lien entre obésité et cancer du foie. Cette découverte est publiée dans « Cell ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte